Les appels de projets

Le Comité scientifique de la Chaire Fintech réalise des appels de projets de recherche auprès des universités québécoises et centres de recherche pour financer les projets les plus prometteurs identifiés par le Comité scientifique. Le Comité de direction confirme le financement des projets identifiés par le Comité scientifique.

Les appels de projets seront effectués en s’inspirant de la mission multidisciplinaire et interuniversitaire de la Chaire de recherche dans le secteur des fintechs. Les chercheurs sont invités à compléter un formulaire d’application.

La Chaire vise à faire rayonner ses travaux et les résultats de recherches visant à faire connaître ses initiatives en collaboration avec l’AMF, Finance Montréal, les chercheurs, la communauté des affaires et les universités. À cet effet, les chercheurs subventionnés par la Chaire devront tous s’engager à présenter leurs résultats lors de séminaires organisés à l’ESG UQAM, à la Station Fintech et à l’AMF s’ils sont invités à le faire. De plus, les rapports de recherche deviendront des cahiers de recherche de la Chaire Fintech et les résultats pourront être déposés sur le site internet de la chaire et être accessibles au public.

Liste des appels de projets :
> Les Fintechs et la COVID-19 (date limite : 18 juin 2020)
> Les Fintechs du Québec : du développement de l’écosystème à l’expérience, de la réglementation aux enjeux de sécurité (date limite : 30 septembre 2020)
> Facteurs ESG, tendances sur l’utilisation d’actifs numériques et encadrement réglementaire dans le domaine des fintechs (date limite : 31 mai 2021)

«  Facteurs ESG, tendances sur l’utilisation d’actifs numériques et encadrement réglementaire dans le domaine des fintechs  »
Le 26 avril 2021

Le 3ème appel de projets de la Chaire Fintech AMF – Finance Montréal offre un support financier pouvant atteindre 15 000$ par projet soumis par un.e professeur.e et 10 000$ pour un projet soumis par un.e étudiant.e. L’appel de projets est ouvert aux (i) professeur.es de carrière d’universités québécoises et (ii) aux étudiant.es d’études supérieures d’une université québécoise reconnue et supervisé.e par un.e professeur.e de son université dans le cadre d’une thèse, d’un mémoire ou d’un essai.

Les sujets de recherche visés par la chaire sont regroupés en trois grands blocs :

BLOC 1 : FACTEURS ESG

  1. Fintech et ESG : l’intégration des facteurs ESG est de plus en plus recherchée au sein des portefeuilles et des investissements
    a. La contribution des fintechs à mieux intégrer ou mesurer les facteurs ESG
    b. Les recensements et tendances observées, etc.
    c. Les opportunités pour des firmes Fintech ?
  2. Les fintechs et les enjeux de sécurité financière liés à l’accès et à la gestion des données personnelles au Québec et au Canada
  3. Cyber sécurité : les risques de l’ « Open Banking » auprès des fintechs et la contribution de l’ « Open Banking » à la sécurité et de meilleurs services intégrés
  4. Cyber sécurité : l’évaluation du niveau de sévérité d’un vol de données financières.
  5. Impact économique sur le secteur financier au Québec/Canada de l’ « Open Banking »
  6. La littératie financière des consommateurs et utilisateurs sur les fintechs : compréhension de la distinction entre (a) la technologie « digital currency », « Crypto currency », blockchain, etc. (b) la technologie et le potentiel d’application de l’Ether, du Bitcoin, du Ripple, etc.

BLOC 2 : TENDANCES SUR L’UTILISATION D’ACTIFS NUMÉRIQUES ET ÉVALUATION

  1. Analyse des nouvelles tendances et cas d’usage de tokenisation d’actifs numériques et des NFT
  2. Déploiement de banques digitales (néo-banques) au Canada et l’évolution du DeFi (Decentralized Finance) :
    a. Risques et opportunités pour les consommateurs canadiens et québécois
    b. Évolution du rôle des banques traditionnelles dans le contexte de la progression des DeFi
    c. L’impact des DeFi sur les délais de règlements, baisse des coûts ou fonctionnalités pour les consommateurs
    d. Les DeFi et leur impact sur la confiance des consommateurs dans le système financier
    e. La réaction des banques traditionnelles devant la croissance des DeFi : délais de règlements, réduction des coûts, expérience client, etc.
  3. Les banques centrales laissent entrevoir leur participation à la création de monnaies numériques / « digital currency »
    a. Monnaies numériques ou crypto monnaies : avantages et inconvénients
    b. Les monnaies numériques des banques centrales et collaborations entre pays : la coopération sera-t-elle facilitée ?
  4. Utilisation des crypto monnaies et cryptoactifs (et NFT) par les consommateurs de produits et services financiers québécois : motivations et potentiel
  5. Utilisation des crypto monnaies et cryptoactifs (et NFT) par les entreprises de produits et services financiers québécois : motivations et potentiel
  6. Crypto monnaies : ampleur des développements d’applications sur les différentes crypto monnaies : Ether, Bitcoin, Ripple, etc.
    a. Les développements d’applications de « smart contracts » et leur potentiel d’utilisation
    b. Lien entre les applications développées et l’utilisation potentielle d’une crypto monnaie pour des transactions sur l’achat / vente ou consommation de biens réels
  7. L’application de différents modèles d’évaluation afin de mieux comprendre les prix observés des crypto monnaies et leur évolution potentielle

BLOC 3 : ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE

  1. L’encadrement réglementaire des bigtechs (Amazon, Google, Facebook, Shopify, etc.) dans l’industrie financière : Risques et opportunités pour les consommateurs canadiens et québécois
  2. Les DeFi (Decentralized Finance) : les meilleures approches pour un encadrement permettant le développement des actifs numériques et leur sécurité dans l’exécution des transactions

Pour cet appel de projets seront acceptés à la fois les projets de recherche (p. ex. revue de littérature, synthèse, cadre théorique, collecte de données, etc.) et les projets de transfert de connaissance (p. ex. veille, vigie, boussole, indice, baromètre, outil d’analyse de données en temps réel, benchmarking, webinaire, formation, site web, application mobile, projet partenarial, etc.)

Date de lancement : 26 avril 2021
Date limite d’application : 31 mai 2021
Durée des projets de recherche : les projets de recherche (rapport final ou cahier de recherche) doivent être remis à la Chaire au plus tard au 31 décembre 2021
Budget total alloué : 200 000 $ au total avec un maximum de 15 000$ par projet pour un.e professeur.e et 10 000$ par projet pour un.e étudiant.e supervisé.es par un.e professeur.e
Critères d’évaluation des projets : voir ci-bas
Admissibilité : Professeur.es-chercheur.es universitaires de carrière d’une université québécoise et étudiant.es d’une université québécoise sous la supervision d’un.e professeur.e de cette université dans le cadre d’une thèse, d’un mémoire ou d’un essai
Dépenses admissibles : Achat ou abonnement à des banques de données et salaires d’étudiants. Pour information, les frais indirects des universités et l’achat de matériel informatique ne sont PAS des dépenses admissibles.
Modalités d’application : Pour les projets de professeur.es, les fonds seront transférés à leur université. Pour les projets d’étudiant.es, le.a professeur.e superviseur.e devra co-signer l’application de l’étudiant.e, et les fonds seront reversés à l’université au nom du/de la professeur.e qui rémunèrera l’étudiant.e au taux horaire en vigueur à l’université hôte.

Grille d’évaluation

La chaire évaluera les projets de recherche qui lui seront soumis selon trois grands blocs de critères. Le premier bloc aborde la qualité de la proposition avec une pondération de 40%, ensuite la pertinence des résultats a une pondération de 40% et le dernier bloc qui traite le transfert et le développement des connaissances a une pondération de 20%.

Voici les critères détaillés :

Qualité de la proposition (40%)

Clarté des objectifs et pertinence de la recherche

Proposition exceptionnelle : les objectifs et livrables sont clairement présentés et de façon détaillée. Il est très probable que les objectifs et les résultats soient atteints. Le budget proposé est justifié et correspond bien aux activités prévues.
Proposition de qualité : les objectifs et livrables sont présentés et de façon détaillée. Il est probable que les objectifs et les résultats soient atteints. Le budget proposé correspond aux activités prévues.
Proposition insatisfaisante : les objectifs et livrables ne sont pas clairement présentés ou il n’est pas clair que les activités prévues permettront d’atteindre les résultats visés. Le budget proposé n’est pas suffisamment justifié.


Pertinence des indicateurs et des méthodes pour suivre les progrès tout au long du projet pour évaluer les résultats à la fin du projet

Proposition exceptionnelle : les indicateurs et méthodes répondent à des critères clairement établis et selon les meilleures normes de recherche. Ils permettent de suivre l’avancement du projet et d’évaluer les résultats de façon efficace.
Proposition de qualité : les indicateurs et méthodes sont décrits adéquatement et permettent de suivre l’avancement du projet et d’évaluer les résultats de façon convenable.
Proposition insatisfaisante : les indicateurs et méthodes ne sont pas clairement présentées ou ne sont pas pertinents.


Pertinence de l’expertise des chercheurs universitaires pour mener à bien le projet et superviser les étudiants.

Proposition exceptionnelle : l’expertise des chercheurs est très pertinente et liée au projet dans au moins l’un des domaines suivants  : intelligence artificielle, chatbots, robots conseils, cybersécurité, blockchain, open banking, cryptomonnaies, actifs cryptographiques, smart contracts, technologies de l’information appliquées en fintech. Le chercheur principal possède des compétences de haut niveau pour diriger le projet. Le chercheur principal a déjà bien géré des projets similaires dans le passé ou a clairement démontré qu’il est en mesure de le faire.
Proposition de qualité : l’expertise des chercheurs est suffisante pour mener à bien le projet. Le chercheur principal est capable de gérer le projet. Le chercheur principal a démontré qu’il est en mesure de bien gérer le projet.
● Proposition insatisfaisante : la proposition ne démontre pas que les chercheurs ont l’expertise requise pour mener à bien le projet ou qu’ils ont la capacité de le gérer.

Pertinence des résultats (40%)

Importance des résultats et des retombées pour l’industrie des fintechs au Québec

● Proposition exceptionnelle : les résultats sont d’une importance exceptionnelle, ils sont cohérents avec les objectifs visés et, ils auront des retombées significatives pour l’industrie des fintechs du Québec. La recherche permettra de combler des lacunes dans les connaissances nécessaires pour élaborer des orientations de politiques, de réglementation, de produits ou de services pertinents pour l’industrie des fintechs du Québec
● Proposition de qualité : les résultats sont importants, ils sont liés aux objectifs visés et, ils auront des retombées pour l’industrie des fintechs du Québec. La recherche aidera à pallier à des lacunes dans les connaissances nécessaires pour élaborer des orientations de politiques, de réglementation, de produits ou de services pertinents pour l’industrie des fintechs du Québec
● Proposition insatisfaisante : la proposition ne démontre pas clairement en quoi le projet est important pour l’industrie des fintechs du Québec. La recherche ne démontre pas suffisamment comment la recherche permettra de pallier à des lacunes dans les connaissances nécessaires pour élaborer des orientations de politiques, de réglementation, de produits ou de services pertinents pour l’industrie des fintechs du Québec


Originalité de la recherche

Proposition exceptionnelle : la proposition démontre bien que le sujet sera étudié de façon exceptionnellement novatrice. Elle apporte un angle et des concepts novateurs qui n’ont pas encore été traités et qui, ont le potentiel de mener à des avancées importantes dans l’industrie des fintechs au Québec
Proposition de qualité : la proposition montre bien que le sujet sera étudié de façon originale. La recherche explore certains concepts qui pourraient mener à des avancées dans le domaine des fintechs au Québec
Proposition insatisfaisante : la proposition ne montre pas clairement que le sujet sera étudié de façon originale ou ne se démarque pas. La proposition ne démontre pas clairement comment la recherche mènera à des avancées dans le domaine des fintechs au Québec


Mesure des résultats

Proposition exceptionnelle : la proposition démontre bien que le sujet sera étudié de façon exceptionnellement novatrice. Les éléments de mesure des résultats (indicateurs, benchmarks etc.) sont conformes aux meilleures pratiques et cohérents avec les objectifs. Les résultats permettront des avancées importantes dans le domaine des fintechs au Québec
Proposition de qualité : la proposition montre bien que le sujet sera étudié de façon originale et mesuré. La recherche explore certains concepts qui pourrait mener à des avancées dans le domaine des fintechs au Québec
Proposition insatisfaisante ; la proposition ne montre pas clairement que le sujet sera étudié de façon originale ou ne se démarque pas. La proposition ne démontre pas clairement comment la recherche mènera à des avancées dans le domaine des fintechs au Québec

Transfert et développement des connaissances (20%)

Transfert des connaissances et rayonnement

● Proposition exceptionnelle : la personne qui est la principale responsable de la recherche est reconnue pour sa capacité à faire le lien entre ses recherches et les besoins de l’industrie. Il s’engage à présenter les résultats auprès des intervenants de l’industrie des fintechs et des parties prenantes de la Chaire.
Proposition de qualité : la personne qui est la principale responsable de la recherche s’engage à présenter ses résultats auprès des Intervenants de l’industrie des fintechs et des parties prenantes de la Chaire.
Proposition insatisfaisante : la personne qui est la principale responsable de la recherche n’est pas reconnu pour sa capacité à faire le lien entre ses résultats de recherches et les besoins de l’industrie.


Développement des connaissances et expériences d’apprentissage

Proposition exceptionnelle : grâce à un milieu exceptionnel et, à une approche de pointe, le projet offrira aux étudiants une expérience enrichissante qui leur permettra d’acquérir des compétences novatrices ou recherchées par l’industrie des fintechs.
● Proposition de qualité : le projet offrira aux étudiants une expérience qui leur permettra d’acquérir des compétences novatrices ou utiles à l’industrie des fintechs.
Proposition insatisfaisante : la proposition ne démontre pas clairement que le projet offrira une expérience d’apprentissage enrichissante aux étudiants ou qu’ils auront l’occasion de développer des compétences utiles à l’industrie des fintechs.


L’éthique et la diversité

Proposition exceptionnelle : la proposition inclut les meilleures pratiques favorisant l’éthique tant au niveau de la gestion du projet de recherche que de la finalité des résultats et de la diversité.
Proposition de qualité : la proposition témoigne de la prise en compte de l’éthique et de la diversité
Proposition insatisfaisante : la proposition ne documente.

Partenaires

Retour haut de page