Axes de recherche

Axe 1 : Écosystème Fintech : développement et impacts

Cet axe a pour objectif principal d’identifier les déterminants du développement de l’écosystème des fintechs et d’étudier l’impact de cet écosystème sur le secteur financier. À court terme, il est prévu d’étudier plus spécifiquement : a) les déterminants économiques et technologiques de la demande (besoins des clients) et de l’offre des firmes opérant dans l’écosystème des fintechs  ; b) explorer de nouvelles méthodologies d’évaluation des firmes de l’écosystème des fintechs, en particulier celles en démarrage, et des risques associés.

Axe 2 : Expérience de service (client-employé-processus)

Ce deuxième axe veut examiner l’impact des innovations technologiques et des changements de l’environnement sur l’expérience de service (clients, employés) ainsi que sur les opérations/processus. Par exemple, il serait pertinent d’étudier l’impact des conseillers-robots (CR) sur l’expérience client et sur celle des conseillers financiers. Autre exemple, il pourrait être utile d’ « identifier et explorer la place et le potentiel de certaines technologies (ex. : chatbot, clavardage, ludification) à sensibiliser et à influencer le comportement des jeunes face à l’épargne ». Plus spécifiquement, cela pourrait permettre de comprendre : a) la sensibilité et le comportement d’épargne des jeunes et b) l’utilisation et la perception des technologies « financières » ou ludiques liées à l’épargne.

Axe 3 : Les enjeux juridiques et de réglementation

L’utilisation des nouvelles technologies à des fins commerciales présente généralement un dilemme important. Devons-nous réglementer ou pas ? Ce troisième axe explore les différentes approches réglementaires et les différentes questions juridiques soulevées par les fintechs. Il s’agit ici d’apporter un éclairage sur des enjeux importants pour assurer la protection des investisseurs, préserver l’intégrité des marchés et contribuer à la réalisation de la mission de l’AMF.

Axe 4 : Le développement technologique et les enjeux de sécurité

Cet axe se veut transversal aux trois premiers afin d’analyser et de comprendre quelles sont les innovations dans l’industrie des fintechs qui influenceront les modes d’opérations financières. Dans un contexte d’augmentation exponentielle de la puissance computationnelle et des données massives (big data), une meilleure compréhension des risques et des bénéfices associés aux nouvelles technologies – telles que le blockchain, les cryptomonnaies, l’apprentissage machine et les autres formes d’intelligence artificielle – est nécessaire pour l’ensemble des acteurs de l’écosystème des fintechs.


Les recherches de la chaire

Rapports de veille stratégique sur les fintechs, par Pablo Aceiton, étudiant à la maîtrise en technologies de l’information, membre de l’équipe de recherche de Ramzi Ben Abdallah et Elie Elia, ESG UQAM


Collaborateurs à la chaire

Manon Arcand, professeure au département de marketing, ESG UQAM
Régis Barondeau, professeur au département d’analytique, opérations et technologies de l’information, ESG UQAM
Ramzi Ben Abdallah, professeur au département de finance, ESG UQAM
Majdi Ben Selma, professeur au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, ESG UQAM
Maya Cara, professeure à la School of Management, University College London
Hela Chebbi, professeure au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, ESG UQAM
Lora Dimitrova, professeure au département de finance, Xfi Center for Finance, University of Exeter
Elie Elia, professeur au département d’analytique, opérations et technologies de l’information, ESG UQAM
Haibo Jiang, professeur au département de finance, ESG UQAM
Serge Kablan, professeur au département de management, faculté des sciences de l’administration, Université Laval
Alexie Labouze-Nasica, professeure au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, ESG UQAM
Patrick Mignault, professeur à la faculté de droit, Université de Sherbrooke
Manuel Morales, professeur au département de mathématiques et statistiques, Université de Montréal
Arthur Oulaï, professeur à la faculté de droit, Université de Sherbrooke
Sandrine Prom Tep, professeure au département de marketing, ESG UQAM
Lova Rajaobelina, professeur au département de marketing, ESG UQAM
Line Ricard, professeure au département de marketing, ESG UQAM
Stéphane Rousseau, professeur à la faculté de droit, titulaire de la Chaire en gouvernance et droit des affaires, Université de Montréal
Katrin Tinn, professeure au département de finance, Université McGill

Autres recherches dans le secteur des fintechs

Partenaires

Retour haut de page